Immobilier : quoi de neuf en 2018 ?

En attendant un nouveau projet de loi sur le logement que le gouvernement devrait présenter en février prochain, plusieurs mesures concernant l’immobilier sont déjà connues et entrent en vigueur dès à présent :

Assurance de prêt immobilier : depuis le 1er janvier 2018, tout particulier ayant souscrit un crédit immobilier depuis un an au moins a le droit de changer d’assurance de prêt tous les ans, pendant toute la durée de son crédit ! L’amendement Bourquin offre ainsi un nouveau pouvoir de négociation aux emprunteurs. Selon quelles modalités pouvez-vous changer votre assurance de prêt immobilier ? On vous dit tout dans notre FAQ : (lien vers page)

Dispositif Pinel : prolongé pour 4 ans, ce dispositif d’investissement locatif concerne plusieurs zones (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31151) pour lesquelles le taux de réduction d’impôt est identique : entre 12 et 21% du prix d’achat, dans la limite de 300.000 euros pour le prix d’achat ainsi qu’un prix maximum au mètre carré de 5500 euros.

PTZ : le prêt à taux zéro a également été reconduit mais pour une durée différente selon la zone : 4 ans dans les zones les plus tendues et 2 ans dans les autres (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10871) dans le cas où vous êtes primo-accédant et achetez dans le neuf. Si vous achetez dans l’ancien, vous ne bénéficierez de ce dispositif que dans les villes de moins de 50.000 habitants, où il est prolongé pour 4 ans.

Taxe d’habitation : une première baisse (30%) va toucher les ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 27000 euros pour un célibataire, 43000 euros pour un couple sans enfant et 49000 euros pour un couple avec enfant. Une nouvelle baisse (65%) de la taxe d’habitation interviendra l’année prochaine, jusqu’à disparition totale de la taxe d’habitation en 2020.

Impôt sur la fortune immobilière : venant remplacer l’ISF, l’IFI ne taxe donc que les biens immobiliers, tous étant concernés en-dehors des biens immobiliers professionnels. Les modalités d’imposition à l’IFI sont les mêmes que l’ISF : le seuil d’imposition reste fixé à 1,3 million de patrimoine immobilier, la résidence principale bénéficie toujours d’un abattement de 30%.

Vente de terrains : jusqu’à 100% d’abattement sur la plus-value réalisée lors de la vente d’un terrain constructible ! C’est le dispositif très incitatif qui vient d’entrer en vigueur pour inciter la cession de terrains en vue des construire des logements, notamment sociaux. L’allègement fiscal est fonction de la zone dans laquelle se situe votre terrain : renseignez-vous auprès de votre notaire !